CEUX QUI RESTENT

Entre 2008 et 2013, l’auteur sillonne l’Europe de l’Ouest du nord au sud (Göteborg, Belfast,  Manchester, Oostende, Trieste, Porto, Séville, Palerme). Au sein d’un paysage urbain ambivalent, qui appelle à la fuite ou au repli sur soi, il se confronte à une réalité brute, et livre une poésie de l’intime en noir et blanc, qui renvoie l’être humain à ses fondements, et la société à ses contradictions.

Un projet finalisé par un livre CEUX QUI RESTENT / William Guidarini Texte de Laura Serani
Coédition LE GARAGE PHOTOGRAPHIE / ARNAUD BIZALION EDITEUR

[Best_Wordpress_Gallery id= »1″ gal_title= »Ceux qui restent »]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *